Qu’est ce qu’un crédit renouvelable ?

Le crédit renouvelable est un crédit qui n’est pas spécialement affecté à l’acquisition d’un bien de consommation, néanmoins il est souvent octroyé par les grandes enseignes pour booster la consommation dans leurs magasins.

Une carte est souvent associée à cette réserve, nous connaissons tous la carte Aurore, la carte 4 étoiles des 3 Suisses ou la carte PASS de Carrefour.

Dans les banques, la carte Provisio de Bnp Paribas, la carte Facelia de Banque populaire, Izicarte de Caisse d’épargne ou Cart’Lib du Crédit Agricole.

Il s’agit d’une réserve d’argent reconstituable, le taux d’emprunt dépasse généralement les 10%.

Le remboursement se fait en douceur, avec de petites mensualités par rapport à un crédit à la consommation classique, mais il faut savoir que le remboursement du capital est beaucoup plus long.

On l’appel aussi crédit revolving, crédit permanent, crédit reconstituable ou réserve d’argent.

La loi Lagarde (loi 2010-737 du 1er juillet 2010 portant sur la réforme du crédit à la consommation) à permis d’encadrer le crédit revolving dans le cadre d’un dispositif de lutte et de prévention contre le surendettement.

En effet, elle a permis de fixer des limites et des mesures bien précises:

  • Les mensualités des crédits de moins de 3000€ doivent permettre à ses utilisateurs de rembourser en 3 ans maximum.
  • Les mensualités des crédits de plus de 3000€ doivent permettre à ses utilisateurs de rembourser en 5 ans maximum.
  • Au-delà d’un besoin de 1000€ le consommateur doit avoir le choix entre un crédit amortissable et le crédit renouvelable.
  • Le prêteur doit systématiquement vérifier la capacité de remboursement de l’emprunteur et cela passe par l’interrogation du fichier FICP (fichier des incidents de remboursement sur les crédits des particuliers), ci celui-ci y figure, le prêteur doit refuser le crédit.
  • L’emprunteur doit remplir une fiche de dialogue ou d’information où il doit renseigner sa situation personnelle et financière afin de permettre au prêteur d’évaluer la capacité de remboursement de l’emprunteur. En d’autres termes, il s’agit d’un diagnostique précis qui permet au prêteur de vérifier que le crédit revolving est en adéquation avec les besoins des clients et cela permet aux autorités de vérifier d’éventuels abus des organismes prêteurs.
  • Les cartes de crédits associées à ces réserves doivent permettre à l’emprunteur de choisir entre un paiement au comptant ou en plusieurs fois à chaque utilisation de celle-ci.
  • Des normes publicitaires ont également été imposées afin de ne pas laisser place à la confusion dans l’esprit des emprunteurs. Doivent y figurer, le TAEG, le termes crédit renouvelable, un exemple représentatif d’utilisation du crédit et les mentions obligatoires comme « Un crédit vous engage et doit être remboursé » «  Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. », dans les encarts publicitaires et la publicité online et offline.
  • Si vous n’utilisez pas la réserve pendant un an, l’organisme se doit de la supprimer.

Maintenant passons aux avantages:

Dans les grandes enseignes il n’est pas rare d’obtenir une réduction supplémentaire en cas d’utilisation ou souscription d’une carte de crédit associée à un crédit renouvelable.

Cela peut être très intéressant durant les soldes, notamment au Printemps ou aux Galeries Lafayette, je me suis vue proposée moins 15% supplémentaire ! Vous n’êtes pas obligé d’utiliser le paiement en plusieurs fois, il suffit juste de l’utiliser ou de souscrire à celle-ci.

Elle est intéressante lorsqu’on emménage, pour l’achat d’électroménagers ou de meubles.

Il est vrai que de payer en plusieurs mensualités pour de grosses dépenses a un réel avantage, celui de ne pas nous démunir de notre épargne, et de la réserver aux coups dures.

Elle se révèle indispensable associée à votre compte chèque lorsque vous devez réaliser des frais de déplacements et des notes de frais dans l’exercice de vos fonctions.

En effet, en attendant le remboursement par votre employeur, il vous arrive souvent de dépasser votre autorisation de découvert, ce qui occasionne des frais, notamment des frais qui sont généralement de l’ordre de 8€ environ par opération en dépassement de votre autorisation de découvert.

Les réserves bancaires peuvent vous permettre d’éviter cette facturation.

Elles ont souvent une option qui consiste à réaliser un virement sur votre compte de fonctionnement pour éviter les dépassements.

Effectivement, il est préférable de payer un taux de 15% annuel sur une somme de 300€ durant 10 jours soit 1,23 euros d’intérêts plutôt que 8€ pour 3 opérations de 100€ en dépassement  soit 24€ de frais.

Même si vous n’avez pas dans l’idée d’utiliser cette réserve, trouver-mon-credit.com vous conseille de la mettre en place car elle peut se révéler salvatrice en cas d’urgence.

Sachez qu’elle ne vous coûtera rien si vous ne l’utilisez pas.

A titre d’exemple, vous souhaitez acquérir un véhicule d’occasion, il s’agit d’une bonne affaire et vous avez peu de temps devant vous.

Vous pourrez utiliser votre réserve dans l’attente du décaissement de votre prêt auto amortissable sauf que le délai d’octroi est compris entre 8 et 14 jours.

Un fois votre prêt auto décaissé, vous pourrez rembourser votre réserve.

Par exemple :

Vous avez une réserve de 10 000 euros à un taux de 15,25% annuel  que vous utilisez durant 14 jours, cela vous coûtera à peine  58,30€ vous évitez ainsi de rater la bonne affaire.

Vous vous éviterez du stress, vous bénéficiez d’une assurance Décès, invalidité en cas de pépin et vous pourrez réagir rapidement pour bénéficier des meilleures affaires.

N’hésitez pas à comparer les différents crédits renouvelables proposés par nos partenaires sur trouver-mon-credit.com

Comparer les différents crédits renouvelables